prog
prog

juillet 2019

← juin août →
LMMJVSD
1
2
3
4
5
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31


L'Échangeur
59, avenue du Général de Gaulle
93170 BAGNOLET
Métro : Gallieni [ligne 3]

01.43.62.71.20

info@lechangeur.org
http://www.lechangeur.org


Cet événement est terminé

RACLOIR

THÉÂTRE — MUSIQUE

Du 29 janvier 2015 au 1 février 2015
Jeudi [22h30] – vendredi et samedi [23h30]– dimanche [20h]
DUREE 1h


L’ANGE DE L’HISTOIRE
Il existe un tableau de Klee qui s’intitule « Angelus Novus ». Il représente un ange qui semble sur le point de s’éloigner de quelque chose qu’il fixe du regard. Ses yeux sont écarquillés, sa bouche ouverte, ses ailes déployées. C’est à cela que doit ressembler l’Ange de l’Histoire. Son visage est tourné vers le passé. Là où nous apparaît une chaîne d’événements, il ne voit, lui, qu’une seule et unique catastrophe, qui sans cesse amoncelle ruines sur ruines et les précipite à ses pieds. Il voudrait bien s’attarder, réveiller les morts et rassembler ce qui a été démembré. Mais du paradis souffle une tempête qui s’est prise dans ses ailes, si violemment que l’ange ne peut plus les refermer. Cette tempête le pousse irrésistiblement vers l’avenir auquel il tourne le dos, tandis que le monceau de ruines devant lui s’élève jusqu’au ciel.
Cette tempête est ce que nous appelons le progrès. Walter Benjamin

L’ANGE MALCHANCEUX
Derrière lui le déferlement du Passé, des galets déversés sur ses ailes et sur ses épaules, avec un bruit de tambours enterrés, pendant que devant lui s’amasse le futur qui lui appuie sur les yeux, les fait sauter comme une étoile, transforme la parole en bâillon sonore, l’étouffe avec sa respiration. Un moment encore on voit battre ses ailes, on entend les cailloux dévaler devant lui, au-dessus de lui, derrière lui, bruit plus fort quand s’exaspère son vain mouvement, entrecoupé quand il ralentit. Puis l’instant se referme sur lui : rapidement recouvert, l’ange malchanceux entre dans son repos ; son vol, son regard, son souffle de pierre ; il attend l’histoire. Jusqu’à ce que reprenne le frémissement de ses coups d’aile, qui se communique en ondes à la pierre et montre qu’il va s’envoler. Heiner Müller

Racloir est une forme entre musique et théâtre, elle puise sa dramaturgie aussi bien dans les textes que dans le sonore. La présence de la parole alterne entre le parlé et le chanté/scandé, entre les textes en allemand (chantés) et leur traduction… La musique brise ici les formes, fracasse les esthétiques qu’elle approche.

Crédit photo© Soraya Hocine
Production Compagnie D’Autres Cordes ; Coproduction Cie Les Endimanchés.
Accueil en Résidence Anis Gras le Lieu de l’autre (Arcueil) ; Théâtre les Bernardines (Marseille), Scènes croisées de Lozère, Ville de Mende ; La Cie D’Autres Cordes reçoit le soutien de la DRAC Languedoc-Roussillon, de la Région Languedoc-Roussillon et de réseau en scène Languedoc-Roussillon.
Coréalisation L’ÉCHANGEUR – Cie Public Chéri.


cliquez sur l'image pour faire défiler le diaporama

Compagnie
D’AUTRES CORDES

Textes
DE WALTER BENJAMIN, L’ANGE DE L’HISTOIRE ET DE HEINER MÜLLER (issus des poèmes traduits par Jean Jourdheuil et Jean-François Peyret – Éd. Bourgois)

Direction artistique
FRANCK VIGROUX ET ALEXIS FORESTIER

Metteur en scène
Alexis Forestier

Scénographie
Alexis Forestier

Jeu
Alexis Forestier, Franck Vigroux

Musique
Franck Vigroux

Son
Perrine Cado Son

Site internet de la compagnie
RACLOIR.DAUTRESCORDES.COM