septembre 2019

← août octobre →
LMMJVSD
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
25
29
30


L'Échangeur
59, avenue du Général de Gaulle
93170 BAGNOLET
Métro : Gallieni [ligne 3]

01.43.62.71.20

info@lechangeur.org
http://www.lechangeur.org


Cet événement est terminé

PRINTEMPS DE L’ÉCHANGEUR #2 // WEEK-END 5 (7 au 9 JUIN)

Du 7 juin 2019 au 9 juin 2019


calendrier 7 > 9 JUIN
VENDREDI 7 JUIN

20h30 | Ateliers de création de L’Échangeur | théâtre

« MON CORPS EST MON PAYS »
Conception Félicité Chaton | Avec Alicia Moise, Aya Ali Azouz, Kellya Saadani et Tasnime Moustaidu

La scène du théâtre sera tour à tour jardin, rue, toit, balcon… Les élèves de l’atelier théâtre du collège Politzer y feront entendre les langues de Daniel Pennac, Kateb Yacine, Wiliam Shakespeare, Nathalie Papin, Adonis et Christophe Tarkos.

suivi de

CETTE VIANDE HUMAINE QUI CRIE EN MOI
Montage de texte de Sony Labou Tansi | Extraits de «Encre, sueur, salive et sang », « La parenthèse de sang », «  Qu’ils le disent, qu’elles le beuglent », « Qui a mangé madame d’Avoine Bergotha » et « l’art de respirer ».
Réalisation Fabrice Clément | Collaboration musicale Nicolas Stephan (Surntural Orchestra)
Avec Jean-Pierre Baldassari, Emmanuelle Berkovits, Dominique Boyer, Grace Coston, Philippe Golab, Piotr Golemberski, Caroline Lejeune, Christiane Loret, Carmela Matarazzo, Régis Meimoun, Léonard Pécout, Catherine Saltiel, Antoine Tsekenis

Sony Labou Tansi, romancier, poète, dramaturge et « humain congolais », est parti trop tôt, emporté par le sida en 1995 à l’âge de 47 ans. Il n’aura pas connu ce 21ème siècle qu’il redoutait tant pour sa déshumanisation constante sous couvert de progrès technologique,
et son obstination à nous mener vers le « cosmocide ».

Invoquant le réveil de la conscience par les forces de l’intelligence, de l’humanisme et de l’amour, il n’a jamais cessé, en défendant l’Afrique et les africains, de défendre le droit de vivre de l’humanité toute entière. Sa langue est belle, riche, elle respire, elle invente, elle ricane et dénonce.

 



SAMEDI 8 JUIN

Hommage à Lounès Matoub : L’art de la résistance

Dans le mouvement populaire qui dessine une Algérie nouvelle, on fredonne ses chansons, ses poèmes se déclinent en banderoles et pancartes, son portrait est brandi au cœur des marches ou tracé sur les murs des villes, des villages. 20 ans après la mort du chanteur kabyle, tombé sous les balles des tueurs d’espoir, le rêve d’une Algérie plurielle, ouverte et démocratique qu’il a semé dans les cœurs de toute une
génération est plus vivant que jamais. Cette journée, largement portée par des femmes, explore le legs politique et poétique de Lounès Matoub.

14h30 | Poèmes de Matoub | concert
Par Ghanima Ammour

La poétesse Ghanima Ammour a publié récemment De sang et d’espoir, un recueil de poèmes traversé par les souvenirs traumatiques de la décennie noire. Pour cette journée, elle dira les poèmes de Lounès Matoub en kabyle et en français.

15h15 | Matoub, le legs d’un révolutionnaire | rencontre
Avec Ghanima Ammour, poétesse | Rabah Mezouane, critique musical
Marie-José Sirach, cheffe du service Culture à L’Humanité
Sabrina Abchiche, militante amazighe et animatrice de l’émission « Awal Nagh » à Beur FM

Figure de la revendication culturelle amazighe, héros de la résistance au pouvoir et à l’intégrisme, Matoub indissociablement artiste et militant, chantait les maux du peuple, l’égalité, la laïcité, le respect et l’amour. Pourfendeurs des conservatismes, il était aussi l’allié des femmes dans leur combat pour l’égalité.

Cette rencontre fait retour sur un héritage poétique et politique aujourd’hui revendiqué par celles et ceux qui luttent en Algérie et dans toute l’Afrique du nord.

16h45 | Palimpseste | exposition – performance
Par Moho Sahraoui

Ses œuvres sont au confluent de l’écrit, de la musique et de la peinture. Entre sable et pigments, Moho grave les vers des poètes qui l’inspirent. La musique insuffle à ses toiles les rythmes et les couleurs des musiques populaires algériennes. Devenu peintre au moment où l’Algérie entrait dans le cauchemar de la décennie noire, Moho voit en l’art le lieu d’une rencontre entre révolte et beauté.

18h | Chorale berbère | concert
En quittant leur terre natale, les femmes du Maghreb ont emporté avec elles un héritage transmis de mère en fille depuis des temps immémoriaux. Un legs de poésie et de chants rituels dans lequel elles puisent encore aujourd’hui la force d’affronter les heurts de la vie et la douleur de l’exil. À Bagnolet, depuis 9 ans la chorale berbère réunit chaque semaine des dizaines de femmes originaires de Kabylie ou d’autres régions du Maghreb. Leurs voix sont précieuses et subversives.

19h00 | Dîner berbère

20h00 | Tighri Uzar | concert
Le chœur féminin Tighri Uzar composé des trois sœurs Ammour, originaires de Yakouren, interprète généralement les chants kabyles traditionnels. Pour l’occasion elles chanteront Lounès Matoub, a capella.

21h | Akli D. | concert
Troubadour des temps moderne, AKLI D. artiste berbère de Kabylie a parcouru les places publiques banjo ou guitare à la main, s’initiant aux musiques de tous horizons. Sensible au monde qui l’entoure et épris de fraternité AKLI D. chante l’exil, la femme, la liberté, avec un discours poignant souvent, sur une musique très enjouée. Son deuxième album, Ma Yela, produit par Manu Chao a fait de lui un artiste d’envergure internationale. Sa musique est toute aussi nomade que lui, Kabyle Chaâbi, rock , folk, afroreggae…son univers n’a pas de frontière.



DIMANCHE 9 JUIN

15h | Ateliers de création de L’Échangeur | théâtre

« MON CORPS EST MON PAYS » (cf. informations détaillées ci-dessus)

suivi de

CETTE VIANDE HUMAINE QUI CRIE EN MOI (cf. informations détaillées ci-dessus)

17h | MALCOLM X (Retour d’Afrique) | théâtre et musique (dès 13 ans – durée estimée 1h20)
Réalisation Régis Hebette – à partir des discours et interviews de Malcolm X des années 64 et 65
Compositions Berry Hayward | Direction musicale Claire et Berry Hayward
Les chorales d’enfants et d’adultes et l’orchestre Rhizomes
les musiciens Steve Potts saxophones, Jean Yves Roucan percussions, Zacharie Abraham contrebasse
Et Lounes Benfares, Elton Duarte, Elodie Floret, Sofiane Rollier, Samba Touré

Orateur d’exception et prédicateur des black muslims de « Nation of Islam » jusqu’au début des années 60, Malcolm X amorce durant les derniers mois de sa vie un virage vers des positions plus politiques qui internationalisent la lutte des noirs américains et la relie à celles des peuples colonisés en quête d’indépendance et de libération.
En compagnie des 12 musiciens et des 20 choristes de l’orchestre et de la chorale Rhizomes, 5 jeunes bagnoletais portent la parole sans compromis de cette figure mythique et controversée de la libération noire et de la lutte universelle – et toujours à mener – pour une égale liberté entre tous les humains.

PROGRAMME DU PRINTEMPS DE L’ÉCHANGEUR #2
week end d’ouverture – 9 au 12 mai > ici
2ème week end – 16 au 18 mai > ici
3ème week end – 24 au 26 mai > ici
4ème week end – 30 mai au 2 juin > ici

INFORMATIONS TARIFAIRES > ici