prog
prog

juillet 2019

← juin août →
LMMJVSD
1
2
3
4
5
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31


L'Échangeur
59, avenue du Général de Gaulle
93170 BAGNOLET
Métro : Gallieni [ligne 3]

01.43.62.71.20

info@lechangeur.org
http://www.lechangeur.org


Cet événement est terminé

LA CONTREBASSE

Théâtre | Musique |

Du 11 juin 2009 au 15 juin 2009


La Contrebasse, ce texte noir, douloureux et à l’humour grinçant, est un exemple magnifique de théâtre contemporain devenu populaire. Si chaque public peut s’y reconnaître, c’est qu’ici une expérience existentielle inhérente à l’humain prend corps.

Il y est question à la fois de l’intime et du collectif, d’un être, dans ses grandeurs et ses petitesses, aux prises avec la machinerie sociale. Il y a là du tragique et de la lutte des classes. Le héros anonyme de ce mono-drame est contrebassiste d’un orchestre classique, une sorte « d’ouvrier spécialisé ». Dans sa chambre, avec son instrument, ses rêves d’amour brisés, son désespoir, sa mauvaise foi, son petit alcoolisme, ce « quelqu’un » – comme dit l’auteur – se parle seul et nous parle. L’homme refait l’Histoire par la musique, s’empêtre dans ses pensées, se dévoile, se met à nu, s’effondre, cherche à se relever…

« Hubertus Biermann est allemand d’origine, fils de prolos, désigné par le ciel et l’enfer pour le rôle. Courez-y. A qui parle-t-il ? A  » nous « , bien sûr. C’est une causerie qui tient de Lacan, du clown Grock et d’un pauvre type. Léger accent inimitable, lettré, musculature de coureur de demi-fond, gueule d’un gars qui aurait échappé à l’usine, Biermann joue violent et juste, pas parce qu’il est contrebassiste : parce qu’il entend le texte ». Françis Marmande / Le Monde oct 2008

… Ce que je veux dire, C’est qu’il est évident que la contrebasse est de très loin l’instrument le plus important de l’orchestre, ni plus ni moins…

… Enfin un beau son vous pouvez toujours courir, Parce que jamais il ne sortira un beau son de ce machin… Personne ne peut tirer de la contrebasse quelque chose de beau…

… Par ailleurs, je suis contre le jazz, et le rock, et toutes ces choses-là. Toute ma formation d’artiste classique me porte vers ces valeurs qui sont : Le Beau, le Bon et le Vrai : -Aussi ai-je particulièrement horreur de cette anarchie que représente l’improvisation libre. Mais enfin c’est un détail…

Production déléguée Ligne 9 théâtre Coproduction Scène nationale de Saint-Quentin en Yvelines, avec le soutien de l’EPCC du Château de la Roche Guyon et de la MC93 / Bobigny Co-réalisation L’Echangeur-Cie public Chéri


cliquez sur l'image pour faire défiler le diaporama

Auteur
PATRICK SÜSKIND

Metteur en scène
NATASCHA RUDOLF

Scénographie
LUC JENNY

Comédiens
HUBERTUS BIERMANN

Musiciens
HUBERTUS BIERMANN

Lumière
LUC JENNY

Son
STEPHANE SEDDOH

Presse

Présentation