prog
prog

octobre 2019

← septembre novembre →
LMMJVSD
1
2
3
6
9
10
11
12
13
14
20
24
25
26
27
28
29
30
31


L'Échangeur
59, avenue du Général de Gaulle
93170 BAGNOLET
Métro : Gallieni [ligne 3]

01.43.62.71.20

info@lechangeur.org
http://www.lechangeur.org


Cet événement est terminé

ET HOMMES ET PAS

Théâtre | Musique |

Du 23 janvier 2010 au 6 février 2010
DUREE 2h30


Il y a, dans les plus délicats rapports entre les hommes, une continuelle
pratique de fascisme, où celui qui impose croit seulement aimer et
celui qui subit croit, en subissant, faire tout juste le minimum, pour ne pas offenser..
Extrait de Uomini e no

 

Les hommes font à l’homme ce qui nous fait dire d’eux qu’ils n’en sont plus. C’est l’hiver 44, à Milan. Vingt ans de fascisme ont corrompu l’homme jusque dans sa moelle, jusqu’à sa réalité immédiate : ce qu’il mange, ce qu’il boit, l’air qu’il respire, dans son amour même. Et cela commence par les actes les plus insignes… Dans ce monde défait, comment lutter et ne pas désespérer ? Parmi les civils, les partisans, les morts, contre les nazis et leurs chiens, et les miliciens fascistes, c’est toujours cette question.

Il y a, dans les plus délicats rapports entre les hommes, une continuelle pratique de fascisme, où celui qui impose croit seulement aimer et celui qui subit croit, en subissant, faire tout juste le minimum, pour ne pas offenser..Extrait de Uomini e no

La langue de Vittorini est cet effort intense, d’une humanité lumineuse, contre la “désespérance”. Il nous parle de plain-pied, d’homme à homme, avec la grâce de l’enfant qu’il a gardée en lui et qui auréole toute son écriture.

 » Et hommes et pas est une fable, avec la magie des fables. Un homme lutte contre lui-même, contre sa part d’inhumanité. » Rue 89 – JP Thibaudat

Elio Vittorini (1908 – 1966) romancier italien. En contact avec le groupe littéraire d’Alberto Carocci et la revue Solaria, laboratoire de poésie hermétique et du nouveau roman. Il publie dans la revue Letteratura sa Conversation en Sicile de 1938 à 1939.

Dès 1940, Vittorini entre dans la résistance anti-fasciste qui décrira dans Uomini e no en 1945. Il sera quelque temps directeur du quotidien communiste L’Unità après la guerre, en même temps que directeur littéraire des éditions Einaudi de Turin. Il fonde la revue Politecnico et se consacrera dès lors à ses activités éditoriales, délaissant le roman, créant notamment la collection Menabo. Il sera également traducteur de l’œuvre de William Faulkner et de John Steinbeck.

Uomini e no / Les Hommes et les autres © Éditions Gallimard “L’Étrangère”

Cliquez sur le lien pour voir un Extrait du spectacle sur vimeo.com

Avec le soutien du centre culturel italien : http://www.centreculturelitalien.com
Coproduction Cie pEqUOd, Comédie de Béthune (Centre dramatique national) | www.comediedebethune.org |, Théâtre d’Arras | www.theatredarras.com |, avec l’aide à la production de la Drac des Pays de la Loire (Ministère de la Culture) et d’ARCADI (Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Île-de-France) Avec le soutien de La Fonderie/Le Mans (résidence) | www.lafonderie.fr |, de l’École du Théâtre National de Bretagne. Co-réalisation L’ÉCHANGEUR-Cie Public Chéri


cliquez sur l'image pour faire défiler le diaporama

Compagnie
CIE pEqUOd / BENEDICTE LE LAMER PASCAL KIRSCH

Textes
D’après le Roman "Uomini e no" de ELIO VITTORINI

Traduction
Michel Arnaud

Conception
BENEDICTE LE LAMER & PASCAL KIRSCH

Scénographie
Dispositif scénique Maryse Gautier, Bénédicte Le Lamer et Pascal Kirsch

Comédiens
Guillaume Allardi, Jonathan Genet, Vincent Guédon, Pascal Kirsch, Bénédicte Le Lamer, Loïc Le Roux

Musiciens
Florent Manneveau, Maxime Oudry et Francesco Rosa

Lumière
Maryse Gautier

Costumes
Isabelle Deffin

Composition
Dispositif musical Florent Manneveau

Site internet de la compagnie
cie.pequod.free.fr

Presse