prog
prog

juillet 2019

← juin août →
LMMJVSD
1
2
3
4
5
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31


L'Échangeur
59, avenue du Général de Gaulle
93170 BAGNOLET
Métro : Gallieni [ligne 3]

01.43.62.71.20

info@lechangeur.org
http://www.lechangeur.org


Cet événement est terminé

47

Théâtre | AVEC LE SOUTIEN DU THEÂTRE GERARD PHILIPPE DE SAINT DENIS |

Du 31 mars 2010 au 3 avril 2010
[20h30] du mercredi au samedi


personnage 2 : Quand la mémoire est faille, la douleur est précipice. Cette
faille ineffaçable, lescravaches sur le corps quand le colon oblige à travailler, le fusil sur un proche quand celui ci
refuse d’obéir, la peur au ventre quand le casque colonial tangue au loin, quand la peau blanche se
détache parmi celles noires tellement déshumanisées, quand se fait entendre la langue française et
que fuse instantanément la seule réponse qui vaille :
personnage 1 : « Oui Monsieur »

 Thierry Bedard porte MADAGASCAR 1947 à la scène à l’aide de photos d’archives, en mêlant les langues françaises et malgaches.

Raharimanana dans un court texte incisif revient sur une période de l’Histoire, entre Madagascar et la France. Il nous interroge sur les rapports entre colonisés et colonisateur, entre pouvoir actuel et passé, sur le silence de part et d’autre, sur l’écriture de l’histoire par le Nord et la nécessité d’interroger cette histoire par le Sud.

Pour commencer, on dira que les faits ont réellement existé, que les sagaies ont volé, que les balles ont sifflé, que les cadavres ont jonché la terre. Rire. Des rires en masque de douleur. Des rires sur l’absurdité de ces lignes cherchant à comprendre pourquoi je devrais me justifier pour revendiquer ma mémoire. (…) De quoi parlons-nous en fait ? De 1947, mars 1947 et de tout ce qui s’ensuivit. Insurrection contre la colonisation française. L’oppression pendant près de deux ans. Je parlais comme d’une évidence : le chiffre même de 47 sonne douloureux sur la Grande Île, la fin d’un monde, la perte et la défaite, le silence lourd d’une période qui n’en finit pas de nous ronger, de nous hanter…

Madagascar 47 ©éditions vents d’ailleurs / tsipika 2007

Prolongement du plateau 
+++ Rencontre débat – Samedi 3 avril [16h] – Médiathèque de bagnolet Madagascar 1947 D’où, pourquoi et comment témoigner ? avec Jean Luc Raharimanana, Thierry Bédard et Jean-Claude Rabeherifara Sociologue et enseignant-chercheur membre de l’Afaspa
+++ Exposition Madagascar réalités et résistances, Exposition réalisée par l’AFASPA ( Association Française s’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique) www.afaspa.com

Production notoire/de l’étranger(s) – Paris, Centre Culturel Albert Camus, avec le soutien de l’ambassade de France – Tanarive(madagascar) et de Culturesfrance.  | Co-réalisation L’ÉCHANGEUR – Cie Public chéri. |

 

 

 


cliquez sur l'image pour faire défiler le diaporama

Compagnie
NOTOIRE

Textes
d’après MADAGASCAR 1947 de JEAN-LUC RAHARIMANANA

Metteur en scène
THIERRY BEDARD

Comédiens
Romain Lagarde, Sylvian Tilahimena

Lumière
Jean-Louis Aichhorn

Son
Jean-Pascal Lamand

Site internet de la compagnie
www.notoire.fr

Prolongement de plateau
Rencontre débat Madagascar 1947 D’où, pourquoi et comment témoigner ? le samedi 3 avril à 16h à la médiathèque de Bagnolet

Presse