ÉDITO – SEPTEMBRE 201729 août 2017

Le Théâtre L’ÉCHANGEUR — Cie Public Chéri boit la tasse.
En l’état, un déficit budgétaire de 80 000 € se profile au terme de l’année 2017. Il résulte pour partie de la perte de financements secondaires (côté Région notamment), mais surtout de l’absence d’accompagnement par les partenaires institutionnels de la croissance de ce lieu depuis une décennie. L’État, la Région, le Département, la Ville connaissent et saluent l’évolution positive qu’a connue L’ÉCHANGEUR, mais aucune de ces collectivités publiques ne l’a accompagnée de façon significative. La perspective d’une aide accrue de l’État, évoquée depuis plusieurs années est toujours attendue… et la récente coupe de 50 millions opérée sur le budget du Ministère de la culture (en dépit des promesses électorales), la rend aujourd’hui assez peu vraisemblable. À ce jour, notre équipe est placée seule face à la nécessité de combler un déficit parfaitement prévisible et annoncé de longue date, comme en atteste notamment un certain nombre de nos éditos.

L’annulation des répétitions de la prochaine création de la Cie Public Chéri, Envoûtements, Spectacle, Proférations (voir actualités de la cie), et le report de sa programmation initialement prévue en février 2018, permettront de réaliser une première économie notable à court terme. Le non renouvellement d’un des 4 postes à pourvoir au sein de l’équipe de L’ÉCHANGEUR, permettra d’en réaliser une seconde non moins significative.
Au demeurant, le compte n’y est pas… et il faudra en tout état de cause trouver le moyen de dépenser moins dans un lieu qui ne disposait déjà pas de la moindre marge de manoeuvre économique.

Loin de se laisser abattre par de telles perspectives, l’équipe renouvelée du Théâtre L’ÉCHANGEUR — Cie Public Chéri a décidé de battre le rappel des amis, artistes, spectateurs et autres participants des ateliers et usagers du lieu pour envisager avec eux les réponses à apporter au défaut d’accompagnement d’un lieu dont la nécessité n’est plus à démontrer.

Le jeudi 21 septembre à l’occasion du premier Coups de fourchettes de L’ÉCHANGEUR, tou·te·s celles et ceux qui se sentent concerné·e·s par le devenir de L’ÉCHANGEUR — Cie Public Chéri sont convié·e·s à débattre d’une question difficile et néanmoins joyeuse : que faire depuis ce lieu et avec quels moyens ?
Le Printemps de l’Échangeur apportera également en mai 2018, quelques éléments de réponse à ce sujet ; d’ici là l’équipe de L’ÉCHANGEUR — Cie Public Chéri compte sur votre présence et votre complicité.

Régis HEBETTE